Apprendre les secrets de la salsa cubaine

salsa cubaine

La culture cubaine est riche en danse. Cette richesse artistique émane principalement de la colonisation du pays depuis le XVIe siècle. Avant l’arrivée des Espagnols, la population indigène de Taino Arawak a l’habitude de réaliser une rituelle connue sous le nom d’areíto. Cette origine de la danse salsa cubaine est une sorte de cérémonie socioreligieuse. Des milliers de participants dansaient en cercles autour d’un groupe de musiciens. Ces derniers jouaient des güiros, des maracas et des tambours à fentes pour animer la soirée. Après l’ère coloniale, diverses formes de danse européenne ont commencé à prendre le relais, à commencer par la fameuse contredanse française. Cela a ensuite donné lieu à la « contradanza cubaine », qui a donné naissance à de nombreuses danses de salon apparues ce jour.

Les styles de danse salsa les plus pratiqués au monde

La danse salsa cubaine figure parmi les danses de salon les plus dynamiques où le bas du corps devra suivre en permanence le rythme de la musique. Il existe de nombreuses collections de musique dédiées à la salsa et tout le monde peut apprendre cette forme de danse avec une pratique régulière. Le site officiel salsadanse.com reflète le caractère social, car les apprentis n’auront pas besoin d’un partenaire fixe pour débuter la séance. Dans la majorité, les bases de la salsa sont faciles à apprendre. Ceux qui ont un niveau d’apprentissage plus perfectionné utilisent des combinaisons personnalisées pour rendre la danse beaucoup plus sexy et amusante. La danse salsa cubaine tient son attrait universel, car les gens des quatre coins du monde la pratique sous différentes formes. La danse salsa la plus connue est la catégorie « cubaine ». Cette forme de danse salsa est également appelée salsa « casino » qui comprend principalement le salsero et sa partenaire. La danse salsa cubaine « Cali » par contre nécessite des pas plus complexes. La salsa cali nécessite des mouvements rapides et une synchronisation parfaite entre les partenaires. Le couple est obligé d’effectuer des petits sauts, accompagnés de mouvements circulaires selon la musique choisie.

Les vêtements adéquats pour mieux suivre le rythme

Pour débuter un cours de salsa cubaine, il faut envisager plusieurs séries d’exercices physiques entre 60 à 90 minutes sans interruption. Pour bien se mettre à l’aise, il est primordial de porter des vêtements confortables. Il est important de se rappeler que la salsa cubaine comprend plusieurs séances de pas rythmiques, signifie que les partenaires vont transpirer beaucoup. Par conséquent, il est judicieux de s’habiller comme dans les salles de sport en évitant les vêtements extrêmement serrés ou épais. Un bon salsero devra porter un jean, un pantalon chino ou en lin. Ce type de vêtement mettra en valeur les jambes et la hanche durant le cours salsa cubaine. En ce qui concerne le haut, le salsero peut faire le choix entre une chemise à manche courte ou un t-shirt. Les femmes peuvent porter des jupes ou des robes de salsa, mais la plupart du temps elles préfèrent des jeans ou des leggings skinny pour avoir plus de confort. Dans la pratique de la salsa cubaine, la tenue doit s’adapter à tous les mouvements. Le corps tout entier devra être libre durant la séance d’apprentissage. Il est également important de choisir une robe modeste. Il est prudent d’ajouter un shorty à l’intérieur pour éviter de s’exposer pendant les mouvements de rotation.

Devenir un salsero de renom pendant un gala : les bases essentielles à retenir

La courtoisie figure parmi la règle la plus importante pour demander une partenaire à se lancer dans la salsa cubaine. Il est important de savoir si la personne est disponible ou pas. Il n’est pas poli pour un « gentleman » de couper une personne en pleine conversation. Cela ne laissera pas une bonne impression et conduit à un environnement d’inconfort durant la danse. À part la courtoisie, la distance joue un facteur important pour la danse salsa cubaine. Le fait de prendre une inconnue pour danser la salsa nécessite beaucoup de retenue. La danse salsa figure parmi les danses de salon les plus pratiquées en événement officiel. Il est vital de bien se comporter avec la partenaire choisie pour ne pas gêner cette dernière. Il ne fait aucun doute que la salsa cubaine peut transpirer durant une soirée. Dans la mesure où le salsero a un problème de transpiration, il est important de changer de tenues assez souvent. Certaines personnes préfèrent porter des parfums puissants pour mieux sentir, mais ce n’est pas une bonne pratique. Certaines partenaires peuvent être allergiques aux parfums à fortes odeurs. Enfin, la danse salsa cubaine ne nécessite pas de figures agressives, de levées et de plongeons compliqués. L’élégance reste dans les mouvements de pas standard selon le rythme de la partenaire.

Les conseils des professionnels

Pour débuter dans le cours salsa cubaine, il est préférable de rejoindre un club qui mettra la personne à l’aise. Certaines personnes préfèrent également suivre des cours de salsa en ligne afin de pouvoir pratiquer à la maison, dans leur propre zone de confort. Dans les deux cas, il est toujours important d’être accompagné en permanence d’un professionnel pour bien maîtriser la danse salsa cubaine. Après avoir appris les pas de bases, il est conseillé d’échanger fréquemment de partenaire pour avoir plus de techniques. La salsa cubaine est un instrument d’exprimer le corps grâce aux tenues est aux pas de danse. La plupart des couples trouvent la joie dans la salsa, mais les professionnels affirment aussi leurs savoir-faire à travers des figures personnalisées.

Vente de trottinettes électriques en France : trouver des magasins spécialisés
réserver un diner spectacle au crazy horse Paris